Découvrez les critères 2021 pour choisir votre cabinet de conseil en management 2020 a été une année complexe pour votre entreprise : Covid-19, chute de votre chiffre d’affaires, arrêt de votre activité, Brexit, télétravail, démotivation de vos salariés ? Vous avez cherché un cabinet pour vous aider à vous développer et à redéfinir votre organisation ? 

Cependant, en recherchant sur internet, vous avez dû remarquer qu’il était difficile de s’y retrouver. Le monde des cabinets de conseil et de stratégie est vaste. Composé de cabinets spécialisés dans différents domaines, il est difficile de trouver celui qui pourra vous accompagner. Cabinet en financement, en organisation, en management, en stratégie… chaque type de conseil n’a pas la même valeur selon la problématique à relever. 

Que signifie « faire du conseil » à l’heure de la transition des entreprises et de l’émergence de nouvelles formes de concurrence ? Comment bien cibler sa demande ? Que fait un consultant en organisation et en management ? Comment bien le choisir ? Dans cet article, nous tenterons de définir simplement des critères pour vous aider à mieux choisir votre cabinet.

conseil en management

Une multitude d’acteurs

Quels seront vos facteurs clés de succès pour vous imposer et pour développer votre organisation ? Comment mieux utiliser votre organisation pour répondre aux défis de demain ?

C’est à ces deux grandes questions, notamment, que des consultants accompagnent votre entreprise. Dans le secteur du conseil, une multitude d’acteurs protéiformes s’y positionnent : avocats d’affaires, banques d’affaires, entreprises de services du numérique, sociétés de conseil en technologie, banques de réseau, encore agences de communication ou des conseils comme (McKinsey, EY, Wavestone…). On peut également ajouter les cabinets d’expertise comptable qui tentent de mieux valoriser leurs prestations de conseil auprès de leurs clientèles : les microentreprises et PME.

Sachez que le marché français du conseil de toute sorte résiste à la crise de la Covid-19. Après une hausse annuelle moyenne de 3% entre 2009 et 2015, il pèse aujourd’hui 80 milliards d’euros ! Et son dynamisme devrait se maintenir à moyen terme, quel que soit le scénario macroéconomique retenu. Cependant, les acteurs du conseil doivent se réinventer et proposer aux plus proches des attentes des entreprises. En effet, les trois piliers sur lesquels ils sont, pour beaucoup, construits (c’est-à-dire la marque, une expertise ciblée et des méthodes généralistes) ne permettent plus de créer ou de capturer suffisamment de valeur. Les clients sont de plus en plus éduqués et recherchent non pas des paillettes, mais des accompagnements sur mesure.

Qu’est-ce que le conseil en organisation et en management ?

Helevato fait partie des cabinets en organisation et en management. Cette famille de cabinet a en charge d’aider l’organisation pour passer d’objectifs stratégiques à des actions opérationnelles en s’appuyant sur la plus grande richesse de l’entreprise : les femmes et les hommes qui y travaillent. Or cette richesse n’est ni une machine ni un processus. Elle développe des compétences, crée des interactions et réussit en développement une ingéniosité collective ! D’ailleurs, nous traversons une période au cours de laquelle l’engagement des salariés est dramatiquement bas, 15% au niveau mondial, 6,4% en France (étude Gallup portant sur 155 pays publiée en décembre 2017). Les conséquences sont multiples et fragilisent la performance de l’Entreprise.

C’est pourquoi, ces cabinets aident le management, les directions à mieux engager chacun des salariés dans les projets de l’entreprise en s’appuyant sur le développement des compétences, de processus pertinents, de projets choisis… Un bon cabinet de conseil en organisation et en management est capable donc de jouer au niveau du macro (entreprise, direction, équipe… entreprise étendue) comme au niveau micro (l’individu dans toutes ses facettes).

Les critères pour choisir son cabinet en organisation et en management en 2021 :

1 – Une réponse sur mesure à vos besoins

Dans le monde de la richesse humaine, il n’y a pas de méthodes miracles. Le cabinet doit être en capacité de vous proposer une suite de méthodes pour répondre aux diverses questions que vous vous poser. C’est pourquoi il est important de s’entourer de consultants ayant de très bonnes connaissances dans différents sujets : analyse économique, lecture des organisations, capacité à voir les mutations, lecture des compétences des salariés, interrogation sur les automatismes de l’entreprise, capacité à rebondir…

Le conseil ne s’apprend pas dans les livres, c’est en se trouvant dans de multiples cas que le consultant développe et affine une meilleure compréhension des jalons à mettre en place. La vivacité d’esprit, les années de conseil ou encore la capacité de prise de risque sont des bons indices pour obtenir une réponse qui vous conviendra. Notre cabinet Helevato vous proposera une suite de jalons pour avancer pas à pas avec vous et obtenir les résultats attendus.

2 – Une capacité à comprendre le monde qui vous entoure et à se remettre en question

Il est tentant de chercher un cabinet se montrant à ces clients sans faille et sans questionnements. Après tout, l’image des cabinets des années 80 persiste où la relation était du top-down avec des réponses copiées. Un bon cabinet doit être capable de reconnaitre les points qui poseront problème dans votre accompagnement et sur lesquels il sera plus vigilant. Il est insupportable de découvrir après avoir choisi un cabinet son incapacité (ou partiellement) à répondre à sa demande.

Demandez aux cabinets qu’ils vous ciblent les points qui leur semblent compliquer à traiter dans votre demande et ceux sur lesquels, ils sont moins à l’aise. La capacité du cabinet est de se mettre à niveau rapidement pour compléter les facettes qu’il vous proposera. Si celui-ci n’est pas capable de les identifier et de les reconnaitre, alors choisissez-en un autre !

3 – Proposer des expertises croisées

Votre réussite future dépendra de la capacité du cabinet de conseil à créer des ponts avec des expertises éloignées de son cœur de métier afin d’améliorer la valeur de l’accompagnement. C’est le cas en particulier au niveau des étapes clés de la vie d’une entreprise comme par exemple la cession-transmission, la mutation économique et un nouvel élan. Véritables guichets uniques pour les entreprises ou les dirigeants, les nouveaux cabinets de conseil sont des écosystèmes qui permettent de mieux répondre à vos attentes à la fois société de formation, de coaching, société de conseil, et fonds d’investissement….

La question qui se pose alors est de savoir quels seront les acteurs les plus à même à jouer le rôle d’acteur pivot de ces écosystèmes du conseil, c’est-à-dire quels seront ceux qui auront la capacité de créer et de faire vivre un réseau de partenaires hétérogènes et caractérisés, parfois, par de fortes individualités…

Helevato a fait le choix de créer un réseau d’acteurs dans différents domaines pour utiliser tous les leviers de stratégie possibles pour votre entreprise. Aujourd’hui, il est composé de spécialistes dans des secteurs économiques (services à l’industrie, agroalimentaire, industrie, restauration/hôtellerie), mais également dans des expertises bien différentes (levées de fonds, RSE, audit, digitalisation, gestion de projets, coaching individuel…).

4 – S’appuyer sur des outils multiples

La richesse d’un cabinet réside dans sa capacité à gérer sa connaissance et à la développer. Il est certain que le niveau des consultants est lié à son parcours de formation/certification (pour ne pas réinventer la roue), dans ses références, mais également dans sa capacité à synthétiser son savoir et à le mettre en musique dans des outils utilisables. Vous devez naturellement retrouver dans la méthodologie proposée les outils classiques que vous connaissez peut-être, mais également des outils qui lui sont propres. Déterminez avec lui la plus-value de sa participation. N’hésitez pas à faire parler le cabinet sur sa capacité à créer des outils sur mesure et à vous accompagner grâce à des méthodes qu’ils utilisent. Cependant, l’outil ne fait pas l’ouvrier. La capacité du consultant est bien de savoir les manier pour vous accompagner dans votre demande sans que ceux-ci ne deviennent plus importants que les résultats attendus.

5 – Devenir opérationnel grâce aux outils livrés et à l’accompagnement

Enfin un bon cabinet en management ne doit pas s’éterniser dans votre entreprise. À la fin d’une mission, vous devez être en capacité de continuer seul votre route ! Un bon cabinet doit avoir comme seul objectif d’être “oublié” ou presque… Il est bien plus sympathique pour un consultant d’être rappelé pour un nouveau challenge que parce qu’il s’est rendu indispensable. Surtout dans le domaine du conseil en management et en organisation où le développement des femmes et des hommes est une priorité !

Vous devez donc attendre d’un cabinet, un accompagnement pour vous aider à continuer la route, seul… mais également des livrables (état des lieux, rapports, feuille de route, grille d’analyse…). Il n’est pas normal que des cabinets ne produisent pas de documents, de traces même lorsqu’ils travaillent pour le développement des talents ou la cohésion d’équipe. Ces outils compléteront l’accompagnement et devront être opérationnels et utilisables.

conseil en management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *