Covid 19, quelle avenir pour nos organisations ?

Le monde du travail est profondément touché par la pandémie mondiale du Coronavirus. Outre la menace que cela représente pour la santé publique, les bouleversements économiques et sociaux menacent les moyens de subsistance et le bien-être à long terme de millions d’individus. La pandémie de COVID-19 a connu une accélération aussi bien en termes de gravité que d’expansion dans le monde. Des mesures de confinement totales ou partielles touchent à présent près de 2,7 milliards de travailleurs, représentant environ 81 pour cent de la main d’œuvre mondiale selon l’Organisation Internationale du Travail.

L’après-confinement aura à gérer deux crises :

  • La crise de l’emploi : Il y a quelques semaines encore, les États unis et plusieurs pays européens dont l’Allemagne étaient au plein emploi, la France envisageait sérieusement les 7 % de chômage en 2022. Ces horizons se sont évaporés comme des écrans de fumée sous le souffle du covid-19. Dans divers secteurs économiques, les entreprises françaises font et feront face à des pertes catastrophiques qui menacent/menaceront leur fonctionnement et leur solvabilité (notamment les petites entreprises), alors même que des milliers de travailleurs sont exposés à des pertes de revenus et seront touchés par des licenciements.
  • La crise des organisations : Dans un environnement en mutation, les organisations doivent faire évoluer leurs missions et objectifs ainsi que leur modèle d’activité. Pour y réussir, les salariés, collaborateurs et directions sont au cœur de cette réussite. La motivation des collaborateurs, notamment, est un facteur déterminant pour la réussite des projets dans l’entreprise. En effet, c’est un élément clé du succès des entreprises. Le questionnement des salariés qui avait commencé bien avant la crise, ressurgira dans les entreprises ! On pourrait penser que du fait d’une crise de l’emploi, cette crise des organisations sera discrète. Il n’en est probablement rien !

Pour répondre à ce paradoxe, la lecture d’une sortie en trois phases permet de voir les mécanismes qui seront présents durant le second trimestre 2020 et l’année 2021. Pour réfléchir à cette crise des organisations, nous vous proposons une conférence qui analysera ses phases à la lumière de crises précédentes, mais également selon différents prismes notamment économiques et sociaux. En quoi les entreprises vont-elles vivre un après-crise différent des autres crises déjà vécues et parfois… de manière violente ? Quels seront les risques de perdre des savoir-faire, suite à des départs massifs ? Quels sont les points à prendre en compte ?

Intitulée « Les trois phases de l’après-confinement, Doit-on s’attendre à des départs massifs ? », elle vous est proposée par l’IFPNM, l’Institut Français de la Productivité Non Mesurable, avec comme invités Hervé DISSAUX, dirigeant du cabinet HELEVATO et animé par Christophe Hebben, Président de l’IFPNM.

HELEVATO
Conférences : les 3 phases de l’après confinement

Le cycle de conférences IFPNM : le management et l’après-confinement

Télétravail, démotivation des équipes, gestion à distance, incompréhension sur les sacrifices, addiction, international… le management est souvent oublié comme ayant été touché par la crise du COVID 19. Des mal-fonctionnements d’avant deviennent des freins pour redémarrer et préparer le futur.

Dans le cadre d’un cycle de 10 conférences gratuites de l’Institut Français de la Productivité Non Mesurable, nous aurons le plaisir de décoder, à la lumière des événements, les évolutions des organisations et d’esquisser des solutions pour sortir d’automatismes désormais inefficaces.

Avec l’appui d’experts choisis, ce cycle de conférences du 5 mai au 9 juin 2020 dépoussière la vision du management et de l’organisation !

Le format court en visio-conférence de 30 min avec 10 min de questions et une rediffusion pendant 48 heures vous permettra de les suivre à votre rythme.

Pour voir le programme complet ou vous inscrire aux visio-conférences gratuitement :