Le conseil est un univers professionnel vaste… conseil en management, stratégie, organisation, e-Business, systèmes d’information, supply chain, CRM, conduite du changement, en transformation numérique…


Mais qui a-t-il derrière les termes de management et d’organisation ? Pourquoi y a-t-il une multitude de cabinets ? Comment choisir des consultants pour vous accompagner ?


Pour s’y retrouver, Helevato vous propose une photographie du conseil en management !

Management is executing the secretary is taking notes

Que se cache derrière le conseil en management ?

La ressource la plus précieuse dans l’entreprise et la plus compliquée à gérer est la ressource humaine. Les diversités des profils de femmes et d’hommes, de missions, de compétences, de liens et d’environnement… obligent à trouver des équilibres pour les entreprises qui souhaitent maitriser et optimiser leurs processus et leur organisation.

Afin d’accompagner les entreprises dans les changements et transformations de leurs processus et de leur structure, il est essentiel de mettre en œuvre au sein de celles-ci des méthodologies et des pratiques engendrant une grande performance basée sur une valorisation des ressources humaines de l’entreprise.

C’est dans ce cadre, que les conseils en management et en organisation se développent. Le conseil en management est un accompagnement sur les projets de transformation qui auront un impact sur l’entreprise en interne, mais également chez ses partenaires. Les consultants se voient travailler avec différentes branches de l’entreprise, contrairement au conseil en stratégie qui traite prioritairement avec les directions générales.
Les missions liées au conseil en management et en organisation sont très variées : performance financière, conduite du changement, data science, ressources humaines, excellence opérationnelle, marketing et relation client, performance de la fonction achat… Ce conseil touche aux rouages mêmes de l’organisation.

Traditionnellement, les missions sont plus longues que celles effectuées en conseil en stratégie et bien plus courtes que celles des cabinets de conseil en système informatique. 

–> Quels sont les critères pour choisir votre cabinet ? pour en savoir plus, c’est ici.

Comment s’y retrouver dans la multitude des cabinets de conseil en management et en organisation ?

Les cabinets de conseil en management et en organisation sont identifiables grâce à leurs spécialisations. : le développement de la digitalisation des processus par exemple est bien loin du développement des compétences. Dès lors, il revient au préalable d’identifier les expertises principales du cabinet.

Certains cabinets sont très spécialisés et interviennent dans très peu de secteurs alors que d’autres comptent énormément de spécialisation en employant des milliers de consultants. Certains travaillent qu’avec de grands groupes, d’autres avec les collectivités publiques quand d’autres encore ne développent que des réseaux de partenaires. Dans tous les cas, le conseil en management et en organisation est une excellente option à considérer pour apporter une expertise précise dans les branches opérationnelles de votre entreprise.

Dans notre cas, Helevato travaille souvent en constituant des équipes mixtes de consultants spécialisés (stratégie, négociation, finance, métier, expérience client, data et transformation digitale…) selon les besoins du client. De manière générale, nous sollicitons toute expertise au sein du réseau que nous avons créé avec d’autres cabinets et des freelances.

Cela nous permet d’avoir une réelle capacité d’accompagnement que nous mettons au service de la transformation de nos clients.

Comment rechercher des consultants en management et en organisation ? Et préparer sa première liste pour faire accompagner son entreprise ?

1 – Votre budget va éliminer de nombreux cabinets

Une mission de conseil en management peut durer entre 1 jour et plusieurs mois. De même, le prix de journée d’un consultant peut varier selon son expertise, son niveau hiérarchique dans le cabinet entre 700 et 6000 euros/jour !

C’est donc votre investissement dans la mission de conseil qui va déjà éliminer des cabinets trop gourmands. Nous vous conseillons de partir dans un premier temps sur une mission de 5 à 6 jours. Celle-ci vous permettra de mieux appréhender l’achat de prestation de services intellectuels, notamment si c’est la première fois.

Nous vous déconseillons d’acheter seulement 1 ou 2 jours, car il sera difficile au cabinet de vraiment entrer dans le sujet et de se familiariser avec votre organisation. Comptez donc, si vous êtes une PME, un budget de 8 000 à 10 000 euros au minimum pour avoir les premiers effets d’un accompagnement.

2 – Les thématiques qui seront abordées durant la mission

Comme nous le disions précédemment, il existe une multitude de conseils en management. Pour vous aider, à définir les expertises à avoir en accompagnement, nous vous proposons de répondre à ces 5 points :

  1. À la fin de la mission, quel est le meilleur résultat que vous espériez ? Imaginez que l’accompagnement ait été un grand succès, qu’est-ce qui aura le plus changé ?
  2. Quels sont les trois objectifs principaux que cet accompagnement doit servir ? Supposons que nous considérions l’accompagnement comme une étape dans une initiative plus large, quel est le but ultime ?
  3. Selon vous, comment définissiez-vous les transformations à opérer dans votre organisation ? (complexe, simple, avec négociation, tension, avec/sans digitale, évolution des compétences…
  4. Quel est le périmètre de l’organisation qui sera touché par l’accompagnement (interne vs externe, direction en particulier, équipes, individus…) ?
  5. Quels sont les points clés sur lesquels le cabinet devra vous venir en aide ? Choisissez-en 10 (ex : lisibilité financière, turn-over, pression, RSE, automatisation…)

3) Attention aux références et aux outils magiques

Le conseil en management demande une grande intelligence dans les contacts et la mise en œuvre d’un accompagnement. Votre culture d’entreprise, les individus de votre entreprise sont uniques. Ne tombez pas dans le piège des références. Elles sont importantes certes, car elles donnent la diversité des missions et donnent une appréciation des difficultés des accompagnements : une PME en crise et bien différente d’une multinationale en manque d’organisation. Mais elles n’expliquent pas la qualité du cabinet.

Un bon cabinet remet en question à chaque nouvelle mission ses acquis, ses méthodes et ses compétences. Essayez en les interrogeant de découvrir le fil rouge qui soutient les missions du cabinet. Ce fil rouge va plus loin que l’expertise maitrisée par le cabinet, il dénote sa capacité à prendre sa place chez vous. N’hésitez pas à leur demander.

De plus, aucun outil magique ne permet pas de résoudre les problèmes de votre entreprise. Attention aux outils et méthodes révolutionnaires, mais faites aussi attention aux outils vieillissants qui étaient peut-être bons dans les années 60-80, mais qui en 2020-2025 sont totalement désuets. L’expérience des consultants, l’utilisation au bon moment de ces expertises et votre implication tout au long de la mission apporteront les réussites attendues.

4) La relation humaine : moteur de la réussite de l’accompagnement

Enfin, voici le dernier point qui vous permettra de mieux choisir votre première liste de cabinets : la qualité de la relation avec les consultants. De nombreux cabinets ont choisi de rémunérer des commerciaux pour vendre des prestations. Malheureusement, la qualité de prestation peut ne pas être au rendez-vous.

Demandez à parler à l’équipe pour mieux comprendre ce qui les anime au quotidien. Rappelez-vous que les consultants seront en prise directe avec vous, les individus de l’organisation, mais également comme il arrive dans les missions d’Helevato d’être porte-parole à l’extérieur de négociation ou des stratégies auprès des partenaires. Votre feeling est important également, écoutez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *